ticket-caisse.com Accélérateur de réussiteTicket Caisse
 Menu

PRESENTATION DU GROUPE CASINO

Geoffroy Guichard, un pionnier du commerce de proximité.
L’histoire de Casino commence avec l’implantation en 1860 d’une épicerie de détail dans l’ancien casino lyrique de la rue des Jardins à Saint-Etienne. Le nom initial, Casino, est conservé en tant qu’enseigne. Cet établissement devient la propriété de Geoffroy Guichard en 1892. Le 2 août 1898, alors qu'il possède déjà 2 magasins de commerce alimentaire, Geoffroy Guichard fonde la Société des Magasins Casino. Rapidement, c’est tout un réseau de commerce de proximité qui se développe et rencontre un véritable engouement populaire. En 1900, Casino compte déjà 50 succursales.
Geoffroy Guichard se révèle être particulièrement visionnaire et précurseur. En 1901, il lance une première gamme de produits signés Casino : c’est en quelque sorte le lancement des produits à marque de distributeur. Afin de présenter aux ménagères l’étendue de la marque, Casino, lance « Casino-Journal », un mensuel de huit pages distribué gratuitement dans les succursales. Toujours avant-gardiste, Guichard invente en 1905 les « tickets prime », premier programme de fidélisation en France. En 1906, Casino ouvre des usines de fabrication de produits alimentaires. En 1914, Casino compte 460 succursales et 505 concessions. Sur le plan social, Geoffroy Guichard institue en 1920, bien avant le Front Populaire, un système d'allocations familiales pour son personnel. Le seuil des 1000 succursales est franchi dès 1930. En 1939, Casino dénombre 1670 succursales et 839 concessions. En 1948, Casino ouvre son premier magasin en libre-service, à Saint-Etienne. Dès 1959, Casino impose l’apposition de la date limite de vente sur tous ses produits avant même la publication d'une loi.
Casino, un groupe de distribution multiformat à dominante alimentaire
Formats à dominante alimentaire CasinoLe premier supermarché Casino ouvre en 1960 à Grenoble. En 1970, Casino ouvre son premier hypermarché Géant Casino à Marseille.

Le développement de Casino est marqué par de nombreux partenariats et acquisitions, concernant à la fois le développement du groupe en France et à l’étranger.

En France :
En 1990, Casino acquiert la Ruche Méridionale. En 1992, Casino reprend les activités de la société Rallye qui exploite des supermarchés Rallye Super, des hypermarchés Rallye, et des cafétérias Marest. En 1995, Casino signe des accords avec Médis, Codim 2, Francap et les Coopérateurs de Normandie-Picardie. 1996 est l’année où Casino crée la structure Spar France, dont l’objet est le développement en franchise de magasins de proximité. En 1997, Casino acquiert les réseaux Franprix et Leader Price et prend une participation de 21,4 % dans Monoprix (participation portée à 50 % en 2003).

En avril 1999, Casino fusionne ses achats avec Cora via la création de la centrale Opéra, dissoute en 2002. En 1999, le groupe stéphanois reprend également 75 supérettes exploitées par Guyenne et Gascogne. En 2000, Casino rachète 475 magasins de proximité au groupe Auchan. En 2002, Casino crée EMC Distribution, sa nouvelle centrale d’achat.
En février 2004, Casino prend 70 % du capital de la société Internationale Fruit France (IFF) et développe, en partenariat avec la société italienne IFC, une nouvelle enseigne de proximité, Casitalia, dont l’assortiment comprend 50 % de produits transalpins.

En 2005, le groupe Casino est présent en France sur tous les formats alimentaires, du commerce de proximité à l’hypermarché. Les différentes enseignes du groupe Casino en France sont : Petit Casino, Spar, Vival, Eco Service, Casitalia, Franprix, Leader Price, Casino supermarché, Daily Monop’, Monoprix, Géant, Géant Discount et Casino cafétéria.

A l’étranger :
Le déploiement de Casino à l’international démarre en 1984 aux États Unis avec l’OPA sur Thrifty Mart, une société de « cash and carry ».
En 1989, Casino devient partenaire des groupes Ahold (Pays-Bas) et Argyll (Grande-Bretagne). En 1996, Casino intensifie son développement en Asie via un partenariat avec Dairy Farm. En 1997, Casino prend une participation de 50 % dans le groupe Disco pour l’exploitation d’hypermarchés en Uruguay. Cette même année, Casino acquiert la société Libertad implantée en Argentine et reprend les activités de « cash and carry » d’United Grocers aux Etats-Unis. En 1999, Casino devient le 2ème distributeur d’Amérique latine en prenant le contrôle de Big C (Thaïlande) et en entrant au capital d’Exito (Colombie) et de CBD (Brésil). En 2001, Casino prend 33 % du capital de Vindémia, société implantée dans l’océan indien et au Vietnam. En juin 2002, Casino finalise son opération d’acquisition de 39 % dans le groupe néerlandais Laurus.

Autres diversifications
La principale diversification de Casino concerne le secteur de la restauration avec les cafétérias Casino qui se développent dès 1967 et le lancement, en 1980, de la chaîne de restauration rapide Quick, revendue depuis.
Casino gère la plupart des galeries marchandes de ses hypermarchés via l’Immobilière Casino, présente tant en France qu’à l’international.
Le groupe Casino s’est également lancé dans les centres-autos, via l’enseigne Auto Service, mais a cédé cette activité à Feu Vert en 1998.
Plus récemment, Casino s’est intéressé au commerce électronique avec les sites C-Online, C-MesCourses (lancé en septembre 1999 et fermé en avril 2002) et CDiscount (depuis 2000).
Casino a également lancé en 1999 deux enseignes spécialisées, KoMoGo (équipement en informatique, logiciels et jeux vidéo) et Imagica (photo), mais il a mis un terme à ces expériences en 2003.
Casino a créé en 1999 Easydis, une filiale dédiée à la valorisation de son savoir-faire logistique. En 2000, Casino a participé au lancement de la plateforme d’échanges électroniques WorldWildeREtail (WWRE).
Enfin, Casino a créé en 2001 Casino Banque, en partenariat avec Cofinoga.

Bilan en 2005

En France, Casino dispose désormais d’un avantage concurrentiel notoire sur la plupart de ses concurrents dans la mesure où il est véritablement implanté au coeur des villages et des villes ; effectivement, les consommateurs plébiscitent actuellement les magasins géographiquement proches de leur domicile. En outre, Casino dispose d’une présence importante sur le format hard discount qui rencontre un succès certain.

En 2004, Casino a réalisé un chiffre d’affaires consolidé global de 23 milliards d’euros, dont 80 % réalisés en France. Début 2005, Casino est présent dans 17 pays (France, Pays-Bas, Pologne, Etats-Unis, Mexique, Argentine, Uruguay, Venezuela, Brésil, Colombie, Thaïlande, Taïwan, Maurice, Vietnam, Madagascar, Moyen-Orient, Maroc) et a franchi le cap des 9000 magasins.

Casino
* SUPERMARCHES CASINO

Le premier « véritable » supermarché Casino ouvre en 1960 à Grenoble, sur une surface de 700 m². Cette ouverture fait suite au test effectué par Casino à Nice avec le magasin en libre-service Nica, ouvert dès septembre 1957 sur 235 m².

Les supermarchés Casino se positionnent depuis 2002 en tant que « facilitateurs de vie quotidienne » et visent ainsi à atténuer la corvée des courses.

Casino met un accent particulier sur le confort d’achat. L’assortiment de produits, assez large, est présenté dans un cadre lumineux et spacieux. Les familles de produits sont regroupées sous forme d’univers de consommation. S’appuyant sur la qualité et la diversité des produits Casino, les supermarchés opèrent également une fine sélection de produits, intégrant aussi les spécialités de la région dans laquelle ils sont implantés.

Trois zones représentatives de l’achat plaisir sont particulièrement mises en avant : l’espace marché, la parfumerie et la cave. Ces trois espaces sont valorisés par un mobilier et un éclairage spécifiques.


Les supermarchés Casino souhaitent également donner une image de convivialité à travers l’accueil et les services associés, tels que la livraison à domicile. Des distributeurs automatiques de billets sont installés dans les magasins, ainsi que des fontaines à eau, un service de développement photos et des espaces bureautiques.

L’enseigne a particulièrement concentré ses efforts en menant une politique tarifaire visant à baisser les prix des produits Casino et des marques nationales. Il s’agit de casser le mythe du bon magasin un peu cher. En outre, une gamme « 1er prix » est présentée dans l’intégralité des supermarchés Casino.

Véritable allégorie de l’enseigne, la marguerite est sensée porter symboliquement les valeurs des supermarchés Casino, à savoir la fraîcheur, la qualité, l’esthétique et la convivialité.

Fin 2004, le parc de supermarchés Casino compte 341 unités (dont 69 franchisés) contre 424 en 2002. En effet, Casino s’attache à rationaliser son parc de supermarchés en convertissant à d’autres concepts ses magasins les moins rentables. Ainsi, certains supermarchés Casino sont passés sous d’autres enseignes, notamment Leader Price. L’objectif poursuivi est donc la recherche d’une homogénéité du parc, tant en termes d’assortiment que de politique tarifaire.

En 2005, les supermarchés Casino disposent d’une surface moyenne de vente de 1300 m². 50 % des ventes de Casino

[ Retour ]


Référencement - Audit marketing - webmarketing JmtconseilsJmtconseils